COOPTATION DES PROFESSIONNELS

09-06-2021 19-04-29

Dans le domaine de la gestion de la qualité, la Cooptation est la reconnaissance d’un organisme dans un domaine donné. Elle peut être une démarche volontaire, pour mettre en valeur sa compétence ou rendue obligatoire dans le cadre d'une réglementation. La cooptation est une reconnaissance temporaire afin de donner à l'IDC l'opportunité d'évaluer le savoir-faire (la compétence) et être des professionnels ou organismes demandeurs durant 12 ou 24 mois.

La cooptation, s’engager pour réduire les risques associés aux soins non conventionnés

La cooptation des professionnels non conventionnés est une démarche de gestion des risques. Elle est fondée sur la déclaration des éventuels évènements indésirables associés aux accompagnements et soins en pratiques non conventionnelles.

Le point sur la cooptation des professionnels

  • Qui est concerné par la cooptation ?
  • Quels en sont les bénéfices ?
  • Comment s’engager dans la démarche ?
  • Qu’est-ce qu’une solution pour la sécurité de l’usager ?

L’IDC propose aux professionnels non conventionnés de s’engager dans une démarche volontaire de gestion des risques : la cooptation. Fondée sur les programmes élaborés par l’Intelligence du Cœur, ses objectifs sont de :

  • Améliorer la qualité des pratiques professionnelles non conventionnelles ;
  • Réduire le nombre des effets négatifs associés aux soins non conventionnés (EAS) ;
  • Limiter les conséquences des EAS au bénéfice de la sécurité des usagers ;

 

La cooptation constitue une méthode de Développement Professionnel Continu (DPC), elle contribue à la procédure de certification des professionnels non conventionnés et participe au développement d’une culture de sécurité des médecines non conventionnelles.

 

La cooptation en pratique

La démarche de cooptation peut être effectuée individuellement où en équipe.

Réglementation

La cooptation des professionnels et des équipes professionnelles est une démarche volontaire de gestion des risques, que met en œuvre l’Intelligence du Cœur.

 

La cooptation concerne les professionnels exerçant une spécialité dans les domaines des médecines complémentaires, alternatives, naturelles, spirituelles :

  • Être professionnel non conventionné ;
  • Exercer au moins une des spécialités non conventionnées ;
  • Exercer cette spécialité auprès des usagers (cabinet, distance, hors établissements, dans un centre pluriprofessionnel).

 

Liste des spécialités professionnelles concernées par la cooptation

Pour s’engager dans la démarche de cooptation, il faut s’inscrire et devenir adhérent et être enregistré au RPA sur notre site internet.

Les professionnels ou équipes professionnelles volontaires s’engagent à suivre un programme de cooptation et à réaliser annuellement :

  • Des activités d’analyse de pratique :
    • Recueil et analyse des  EAS ;
    • Participation à des activités d’évaluation des pratiques professionnelles (Registres, audit, etc.) ;
  • Des activités d’acquisition ou de perfectionnement des connaissances :
    • Mise en œuvre de recommandations ou référentiels ;
    • Participation à des activités de formation ou des congrès.

Les déclarations des EAS sont analysées par les experts de l’IDC, qui sont des professionnels de la spécialité. Ils les analysent, échangent avec le professionnel déclarant si besoin, et les enregistrent dans la base de retours d’expériences. Ils évaluent annuellement, à l’occasion de bilans, la participation des professionnels à la démarche de cooptation.

Liste des programmes par spécialité

Les professionnels et équipes professionnelles engagés dans la démarche peuvent demander à être coopté après une période d’engagement d’un an. Après évaluation de l’IDC (avis favorable ou défavorable) et après instruction par l’IDC, les avis sont présentés au Bureau de l’IDC pour une décision qui sera publiée sur Internet.

 

Futur projet de l’IDC pour les professionnels cooptés

Les professionnels cooptés pourront bénéficier d’une aide à la souscription de leur assurance en responsabilité civile professionnelle (RCP) sur présentation de leur certificat de cooptation. Cette aide sera à la charge de la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés. Ce projet est largement réalisable ! Les médecines non conventionnelles étant non reconnues et les professionnels non conventionnés étant eux reconnus mais comme des « charlatans », de ce fait l'IDC se doit de mener des actions réfléchies et irréprochables, tant dans son organisation, buts et objectifs avec la collaboration des professionnels.

 

Les spécificités de la cooptation en équipe 

Les soins non conventionnés et les professionnels apparaissent aujourd’hui comme une dimension essentielle de la santé et dans la sécurité des usagers. Si, dans le dispositif de cooptation, l’équipe est définie comme composée de professionnels d’une même spécialité, en pratique la cooptation en équipe associe d’autres professionnels de disciplines et métiers différents, éligibles ou non au dispositif de cooptation, intéressés par cette démarche collective. Par exemple, une équipe d’énergéticiens peut réaliser une analyse d'EAS avec des professionnels conventionnés et des paramédicaux.

Le programme de cooptation en équipe répond aux mêmes exigences que le programme individuel mais il est centré sur la dimension collective. En pratique, cette Cooptation en équipe doit être intégrée à l’exercice au quotidien, par essence multidisciplinaire et pluri professionnel. Le travail collectif comporte par exemple des actions sur la coordination des acteurs, le partage d’informations ou l’harmonisation des pratiques. Les EAS sont également sélectionnés et analysés collectivement.

 

Comment constituer une équipe ?

L’équipe réalise chaque année une évaluation de sa réponse aux exigences du programme défini par l’IDC. Cette évaluation, examinée par un expert IDC, permet de porter une appréciation sur le fonctionnement de l’équipe et sur l’implication individuelle de chaque professionnel. Au vu de cette appréciation, l’IDC délivre une attestation de réalisation de la démarche de cooptation en équipe qui peut être affichée et valorisée dans son cabinet ou auprès de son centre pluriprofessionnel ainsi qu’un certificat individuel de cooptation aux professionnels.